Auteur : paulchaffenet

Un acte de Manassès de Garlande, évêque d’Orléans, confirmant une donation aux Hospitaliers

par Paul Chaffenet « Rien ne supprime autant les désagréments de l’oubli que le souvenir vivant des lettres. De ce fait moi Manassès, évêque d’Orléans par la grâce de Dieu, je fais savoir par le témoignage de ce présent écrit tant aux futurs qu’aux présents qu’en notre présence, par notre main et dans la main de notre cher frère Anselme, prieur hospitalier du grand prieuré de France, le cher Algrin, chanoine cathédral de l’église d’Orléans, pour le salut de son âme et de celle de ses parents, a concédé à perpétuité à l’ordre de l’Hôpital de Jérusalem tout ce qu’il possédait à Choisy[-aux-Loges], à savoir une chapelle, un bois, une maison, une terre arable, trois arpents de vin situés au-delà de la Loire et quatre arpents de pré à Mareau[-aux-Bois]. Nous, à la prière d’Algrin, pour écarter à l’avenir toute calomnie et en guise de plus grande confirmation, nous accordons à...

Un acte de Manassès de Garlande, évêque d’Orléans, donnant aux chanoines de Saint-Victor de Paris une église paroissiale récemment érigée en Beauce

par Paul Chaffenet « Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, Amen. Manassès, par la grâce de Dieu, évêque d’Orléans, à tous les fidèles du Christ tant futurs que présents, à perpétuité. Le soin incombant à notre office nous prescrit d’examiner plus attentivement l’état de notre diocèse et de corriger ce qui doit l’être en ce qui concerne les églises ou le peuple. Le mouvement du temps provoquant des changements, il est souvent nécessaire de modifier les anciennes dispositions, soit à cause d’un péril imminent, soit en raison d’une utilité manifeste. Que tous sachent que jusqu’à notre époque le peuple de Bucy n’a pas disposé de son propre prêtre mais que la cure était assurée par le prêtre d’Artenay. Ainsi que le prouve le voyage depuis cette localité, Bucy était séparé d’Artenay par une très longue distance. Cela causait un grand danger car le prêtre d’Artenay ne pouvait...

Un acte énigmatique d’Odolric, évêque d’Orléans, notifiant une restitution d’église

Par Paul Chaffenet « Alors que par de nombreux moyens file la course du temps et que survient l’oubli, et qu’il est connu que les hauts faits s’éloignent bien souvent des trésors de la mémoire, seul l’écrit pouvant témoigner et porter à la connaissance les auteurs de ces actions et les actes de ceux à venir, il importe de transmettre par la forme des lettres tout le bien qu’une personne a fait, en particulier ce qui concerne le droit de la sainte Église. Par conséquent, moi, [Odolric …] je veux que ceux présents comme ceux à venir, en particulier mes successeurs, sachent qu’Azinerius, chanoine de notre église, reconnaissant avoir agi contre ma volonté, est venu en ma présence, désirant apaiser la faute qu’il a commise à mon encontre. Mais comme je n’ai consenti à aucune de ses demandes, il savait que j’étais sérieusement en colère contre lui. Ainsi, afin de montrer...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search