Nouvelle publication : Écrire à l’ombre des cathédrales

Grégory Combalbert et Chantal Senséby (dir.), Écrire à l’ombre des cathédrales. Espace anglo-normand et France de l’Ouest (XIe-XIIIe siècle), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2024, 414 pages.

Les cathédrales médiévales sont à la fois des édifices et des lieux de pouvoir. À ce titre, elles abritent des foyers d’écriture qui travaillent au service de l’évêque, des chanoines cathédraux, du tribunal épiscopal qu’est l’officialité et, éventuellement, d’autres acteurs extérieurs aux institutions cathédrales. C’est à ces foyers et à leurs productions documentaires à caractère juridique, administratif et liturgique qu’est consacré ce livre. Il suit les traces de l’existence des « chancelleries » cathédrales et cherche à comprendre les motivations et les modalités du passage à l’écrit en milieu cathédral. Les chartes sont bien sûr au coeur du sujet, qu’elles soient épiscopales, décanales ou capitulaires, mais l’analyse porte également sur les registres et les cartulaires qui permettent de conserver le souvenir d’actions passées, de gérer le patrimoine ou d’administrer le diocèse, ainsi que sur un obituaire. L’étude envisage les aspects matériels et rédactionnels des écrits cathédraux. Elle s’attache aussi bien au dictamen et à la pratique du vidimus capitulaire qu’aux sceaux et à la disposition des textes sur les registres en rouleaux.

Table des matières

• Écrire à l’ombre des cathédrales. En guise d’introduction (Olivier GUYOTJEANNIN)

I. Écrire, rédiger, mettre en forme(s)

• Introduction (Grégory COMBALBERT et Chantal SENSÉBY)

• Écrire à l’ombre des cathédrales de la Basse-Normandie. La production diplomatique des évêques de Bayeux et de Coutances (XIe-XIIIe siècle) (Richard ALLEN)

• Au service de l’évêque et au-delà. Les usages, l’activité et l’influence de la chancellerie épiscopale d’Évreux (1180-1223) (Grégory COMBALBERT)

• Production documentaire et pouvoir épiscopal au Mans sous l’épiscopat de Guillaume de Passavant (1144-1186) (Richard E. BARTON)

• Écrire en « milieu cathédral » dans la première moitié du XIIe siècle. Les actes de Renaud de Martigné et d’Ulger, évêques d’Angers (Chantal SENSÉBY)

• Les chartes épiscopales au XIIe siècle : instrument politique, expression personnelle ? Le cas des évêques de Thérouanne Milon Ier (1131-1159) et Milon II (1159-1169) (Benoît-Michel TOCK)

• Werinbold III : une influence partagée entre le chapitre cathédral et la chancellerie épiscopale à Cambrai (première moitié du XIIe siècle) (Eveline LECLERCQ)

• La gestion et la production de l’écrit par les écolâtres cathédraux dans la France du Nord et de l’Ouest (XIe-XIIIe siècle) (Thierry KOUAMÉ)

II. Être acteurs de l’écrit

• Introduction (Grégory COMBALBERT et Chantal SENSÉBY)

• Confirmé par le doyen et le chapitre. Produire et conserver des actes écrits dans les diocèses d’Hereford et de Salisbury au XIIIe siècle (Julia BARROW)

• Évêques, chapitre et officialité au XIIIe siècle. Les pratiques de l’écrit à la cathédrale de Clermont (1175-1304) (Emmanuel GRÉLOIS)

• L’excommunication des Frères mineurs de Rouen (1285). Des chartes multi‑scellées au service de la politique de l’archevêque (Caroline SIMONET)

• L’activité des officialités aux XIIIe et XIVe siècles au prisme des formulaires. Le cas de l’officialité épiscopale de Rouen (Isabelle BRETTHAUER)

• Le chapitre de Notre-Dame de Paris et ses établissements dépendants au XIIIe siècle. Entre complémentarité et autonomie des pratiques d’écriture (Lucie TRYOEN LALOUM)

III. Faire écrire, conserver et transcrire

• Introduction (Grégory COMBALBERT et Chantal SENSÉBY)

• Le recensement Exon Domesday (Exeter, Cathedral Library ms. 3500). Rôle de l’épiscopat et ressources scripturaires dans l’Angleterre du Sud-Ouest (1086‑1137) (Francesco ÁLVAREZ LÓPEZ, Julia CRICK et Lois LANE)

• La production de cartulaires dans les cathédrales monastiques anglo-normandes de Worcester et Cantorbéry (Francesca TINTI)

• Outil pastoral ou développement bureaucratique ? Les rouleaux et archives des évêques de Lincoln dans la première moitié du XIIIe siècle (Philippa HOSKIN)

• L’archevêque Eudes Rigaud et le « registre des églises » du diocèse de Rouen. La production et l’usage d’un pouillé au XIIIe siècle (Grégory COMBALBERT et Émeline MANCEL)

• Écrit, mémoire et archives à Évreux. Autour du premier cartulaire du chapitre cathédral (Archives de l’Eure, G 122) (Thomas ROCHE)

• L’obituaire perdu de l’hôpital de la Madeleine de Rouen. Pratiques de l’écrit et stratégies de mémoire à l’ombre de la cathédrale (Elma BRENNER)

• Conclusion (Véronique GAZEAU)



Citer ce billet
Grégory Combalbert (2024, 15 avril). Nouvelle publication : Écrire à l’ombre des cathédrales. ACTÉPI. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w81y

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search